Sratégie de communication

 

LE SANCTUAIRE D’AVALON ET LES RÉSEAUX SOCIAUX

 

Nous ne voulons pas nous contenter des formats rigides des principaux « réseaux sociaux ». Une quasi-injonction à ce que les textes soient courts sinon peu de chance que l’information passe. Une demande toujours plus grande de simplifier au possible ce qui est complexe et demanderait du temps et de l’attention. Ce n’est pas bien reluisant non plus du côté des photographies et vidéos, le voyeurisme devenant la règle.

Actuellement, une dépendance malsaine nous lie à ces outils de communication, ces outils deviennent des piliers de « l’éducation toxique » – culte de la compétition, valorisation du patriarcat, économie capitaliste, etc. Ils participent directement et indirectement à la propagation des idées qui détruisent le vivant, participent directement et indirectement au maintien et/ou à la propagation des systèmes qui favorisent l’exploitation animale et l’écocide en cours.

Le constat est amer pour le Sanctuaire d’Avalon. Notre place sur ces réseaux sociaux est essentielle pour tenter de maintenir à flot les finances de l’association. Essentielle, mais sûrement pas vitale. Ce qui est nécessaire et vital à la vie des refuges et des sanctuaires, ce sont les soutiens concrets et constants, notamment financiers, des personnes et collectifs humain-e-s qui luttent contre l’exploitation animale, se revendiquant vegan straight edge, vegan, animalistes, etc … et bien au-delà.

 

QUELLE STRATÉGIE DE COMMUNICATION ?

 

La communication du Sanctuaire d’Avalon est centrée sur les animaux qui échappent à l’exploitation animale, mais nous consacrons aussi une place importante à rendre perceptible la lutte nécessaire contre l’exploitation animale et les diverses attaques que subit la biosphère.

Le Sanctuaire d’Avalon s’inscrit dans une lutte universelle avec comme principe fondamental, la défense de la vie. Une action interdépendante de chacun-e qui se doit d’être permanente, cohérente et constante pour permettre à tou te s celles et ceux qui sont encore exploité e s, tué e s, etc, de s’extraire de ces systèmes destructeurs.

Pas de culte du secret, ni de « pureté idéologique » à ne pas montrer les humain-e-s sur les photographies et vidéos du Sanctuaire d’Avalon. Une volonté assumée et politique de ne pas invisibiliser les animaux par la présence d’humain-e-s. Quand une botte de foin se trouve dans une prairie, chacun-e peut comprendre par qui elle a été mise, nulle nécessité de montrer l’activité humaine qui a été effectuée. Autrement, cela conduit perpétuellement à entretenir un regard anthropocentré, à valoriser l’action humaine au détriment des individu-e-s échappant à l’exploitation animale.

C’est pourquoi les humain e s présent e s sur le Sanctuaire d’Avalon n’ont pas de raisons valables de mettre en avant leurs visages, leur quotidien, leur état physique ou psychologique, etc.

Les animaux sont présentés dans le milieu écologique dans lequel elles ils s’inscrivent (milieu montagnard pour l’essentiel), dans leurs habitats¹, dans leurs activités, etc, nous ne les invitons pas à poser, même « gentiment ». Les prises de vue sont en grandes parties des clichés pris avec un zoom, à « bonne distance », afin de ne pas troubler leur vie quotidienne.

Nous nous efforçons chaque jour de tenir cette ligne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s