À la Une !

LES RAISONS DE NOTRE DÉPART DANS LE HAUT BÉARN

 » L’ancien lieu de vie était en location (loyer pris en charge par deux permanent e s et une membre de l’association), dix huit hectares cadastrés en terre agricole. La présence des permanent es était tolérée par le maire et le conseil municipal du fait de la présence des animaux et de notre activité associative d’utilité publique… « 

 

Lire l’intégralité de ce texte sur notre blog d’actualité : https://lesanctuairedavalonblog.wordpress.com/2020/02/01/les-raisons-de-notre-depart/